Recherche dans le blog

Marseille – l'Evangile n'est pas confiné

- Catégories : Évangélisation

Nina, une Éthiopienne vit dans la région marseillaise depuis plus de 20 ans. Elle est venue au Seigneur, suite à nos activités parmi les enfants. Nous avions son fils au « Caté ». Malgré toutes ces années passées en France, elle a toujours de la difficulté à s’exprimer en français et à se faire comprendre. Elle a cependant un désir profond de parler de Jésus et d’annoncer l’Évangile. Alors elle distribue des traités et depuis quelques temps des Évangiles.

Un jour qu’elle montrait les traités à Béatrice, notre équipière parmi les enfants, celle-ci lui dit qu’elle préférait distribuer des Évangiles et elle lui montra les Évangiles de Jean 8 x 12 que nous éditons. Aussitôt, Nina dit : « J’en veux, donne-m’en… » et Béatrice lui en donna quelques-uns et l’a invitée à me téléphoner pour en commander.

C’est ainsi que Nina m’a appelé : « Je veux des traités comme ceux que tu as donnés à Béatrice ». Et comme je n’arrivais pas à comprendre vraiment ce qu’elle voulait, je lui ai demandé de m’envoyer une photo. J’ai alors compris qu’elle voulait des Évangiles. Cependant, nous étions en rupture de stock, j’ai alors pensé lui donner des Évangiles avec une photo du Vieux-Port de Marseille en couverture. Je les avais fait imprimer à notre adresse d’Allauch et avec notre numéro de téléphone.

C’est ainsi que le vendredi 20 novembre (lors du 2ème confinement), j’ai reçu un coup de téléphone de Bukar. Il avait reçu un Évangile et il avait appelé au numéro de téléphone d’Allauch qui est toujours en ligne avec un message au répondeur indiquant mon nom et mon numéro de portable.

Il voulait rencontrer un pasteur pour être aidé.

J’ai pu joindre le pasteur Jean-Hugues Jéquier qui a ainsi pris contact avec Bukar et l’a rencontré malgré le confinement.

Jean-Hugues me disait que Bukar était un fruit mûr… quel encouragement !

De plus Jean-Hugues s’intéresse beaucoup aux Peuls, et Bukar est Peul…

Voici ce que Jean-Hugues m’écrit, suite à sa rencontre avec Bukar :

Bukar a reçu un Évangile de Jean d’Esaïe 55 des mains d’une femme qui elle-même était venue au Seigneur par ce ministère il y a plusieurs années et qui continue fidèlement à distribuer l’Évangile à Marseille en temps et hors de temps, confinement y compris, tout en faisant ses courses.

Bukar a appelé le téléphone indiqué sur l’Évangile. C’est ainsi que j'ai été sollicité par notre frère Jean-Luc Pieret pour prendre contact avec cet homme. Je suis descendu au Vieux Port où il habite et, tout en étant masqués, munis de l’attestation au cas où. Nous avons marché sur les quais et nous nous sommes assis sur un banc. Il m’a montré l’Évangile de Jean et m’a montré, à la fin, les versets clés qui y sont indiqués. Il avait souligné au stylo bleu le verset : « Je suis le chemin la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. » Il m’a dit alors : je suis musulman non pratiquant, mais j'ai été trahi par des musulmans et j’ai vu en France que les chrétiens sont accueillants (il est migrant). Merci Seigneur pour nos amis catholiques et leur accueil. Et d’ajouter : j'aimerais que quelqu’un me montre le chemin pour aller vers Dieu, la bonne voie, parce que j’ai peur et je n’ai pas confiance dans ma religion. Alors j’ai pu lui parler et lui expliquer l’ABC de l’Évangile. Comme il avait été vendu en esclavage en Lybie par des gens de sa propre famille, je lui ai raconté l’histoire de Joseph. Il n’a pas eu de difficulté à s’identifier au Joseph de la Bible. Ensuite j’ai prié pour lui. Il a prié à son tour sur mon conseil, en exprimant son désir de trouver la bonne voie et sa reconnaissance d’avoir rencontré quelqu’un pour la lui expliquer. Nous avons convenu de nous voir une fois par semaine pour un parcours découverte dans la Bible. Merci Seigneur pour ce cœur préparé par toi.

Depuis, Jean-Hugues et Bukar se sont revus plusieurs fois et Bukar va au culte régulièrement et avance bien.

Continuons à semer, « ma Parole ne retourne pas à moi sans effet » (Ésaïe 55 verset 11)

Jean-Luc Pieret

Slide thumbnail

éternelle

aimé le monde

croit

unique

qu'il a

ait

la vie

en lui

a tant

afin que

mais qu'il

quiconque

son Fils

pas

Car Dieu

ne périsse

donné

Jean

3. 16