Recherche dans le blog

Quels fruits porterez-vous ?

- Catégories : Évangélisation

Quels fruits porterez-vous ?

Chantal B., une équipière d’Esaïe 55, a eu l’idée de préparer quelques petits sachets contenant un Evangile de Luc afin de les accrocher aux arbres à l’occasion de ses promenades.

Lorsqu’elle m’a téléphoné pour me faire part de son projet, j’ai trouvé cela vraiment bien et je lui ai demandé de les prendre en photo.

Notre but est que quelques promeneurs attirés par leur curiosité s’approchent et répondent à ce petit mot manuscrit visible à travers le sachet : « Servez-vous »

Peut-être pourriez-vous penser que cette idée n’est pas très « écologique » ! Personnellement, j’aime la nature et tout ce que notre Seigneur a créé. Je suis émerveillé par Sa création, je veux aussi la préserver et éviter toute pollution. Mais il y a une pollution beaucoup plus grave : Le Péché ! Et je crois à l’efficacité de la Parole de Dieu. Je crois que de nombreux promeneurs pourront ainsi être mis en contact avec l’Evangile.

Nous pouvons être préoccupés par la situation de notre planète… mais sommes-nous préoccupés par le fait que ses habitants risquent de passer leur éternité loin de Dieu si personne ne leur annonce l’Evangile ? La page imprimée est un excellent moyen d’annoncer la bonne nouvelle du salut.

En « accrochant » ces Evangiles aux arbres, Chantal fait confiance au Seigneur pour le résultat et s’attend ainsi à porter de nombreux bons fruits.

Je fais confiance à Chantal pour placer ces Evangiles à des endroits stratégiques afin qu’ils soient vus et « cueillis », et je prie le Seigneur afin qu’ils portent beaucoup de fruits…

Nous pouvons être de bonnes personnes, préoccupées à prendre soin de la planète, mais si c’est là notre seule préoccupation, nous ne porterons aucun fruit pour l’éternité.

 

Comment nos contemporains entendront-ils si personne n’annonce !

 

Je vous invite à relire ce texte de Romains 10.9-17 :

Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est là la parole de la foi que nous prêchons. Si tu reconnais de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en le reconnaissant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture: Quiconque croit en lui ne sera pas confus.

Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? Et comment prêchera-t-on, si l’on n'est pas envoyé ? Selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! Mais tous n’ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Ésaïe dit-il : Seigneur, qui a cru à notre prédication ?

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend par la parole de Dieu. Mais je dis : N’ont-ils pas entendu ? Au contraire ! Leur voix est allée par toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde.

 

Et comment ne pas vous rappeler cette promesse contenue dans Esaïe 55 verset 10 et 11 :

Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ;

invoquez-le, tandis qu’il est près.

Que le méchant abandonne sa voie,

et l’homme d’iniquité ses pensées ;

qu’il retourne à l’Éternel,

qui aura compassion de lui,

à notre Dieu,

qui pardonne abondamment.

Car mes pensées ne sont pas vos pensées,

et vos voies ne sont pas mes voies,

dit l’Éternel.

Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,

autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies

et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Comme la pluie et la neige descendent des cieux

et n’y retournent pas

sans avoir arrosé, fécondé la terre

et fait germer les plantes,

sans avoir donné de la semence au semeur

et du pain à celui qui mange,

ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche:

elle ne retourne pas à moi sans effet,

sans avoir exécuté ce que je désire

et accompli avec succès ce pourquoi je l’ai envoyée.

 

Que le Seigneur vous bénisse et vous encourage dans votre témoignage.

Jean-Luc Pieret

Slide thumbnail

éternelle

aimé le monde

croit

unique

qu'il a

ait

la vie

en lui

a tant

afin que

mais qu'il

quiconque

son Fils

pas

Car Dieu

ne périsse

donné

Jean

3. 16